La Liste FN veut enrichir la ville et non l'appauvrir.

Publié le par robert MORIO

DR

Elections municipales de Carcassonne : la liste FN veut "enrichir la ville".

Sécurité et fiscalité restent au premier rang du programme du FN pour les municipales, mais c'est le tourisme que Robert Morio place en avant.

Un petit document de quatre pages, sobre et peu coloré, qui diffère à peine de celui élaboré pour les élections de mars 2008 : ainsi se présente le programme de la liste Front National pour le scrutin des 6 et 13 septembre prochains.
Le fascicule s'ouvre sur "la question que l'on nous pose à chaque séance de porte-à-porte : pourquoi revotons-nous ?", explique le tête de liste, Robert Morio.
Et la réponse du parti lepéniste renvoie dos à dos "les deux formations politiques majeures, toutes deux visées par des procédures judiciaires", enchaîne M. Morio, qui voit là l'occasion de justifier son slogan, recyclé d'une précédente campagne de Jean-Marie Le Pen : "Tête haute et mains propres !". D'où l'ambition affichée du FN : "être présent au second tour de cette élection municipale et avoir des élus".
Le "défi de demain"
Pour remplir cet objectif, la liste FN présente un programme "assez semblable à celui de 2008, un programme de bon sens", explique Robert Morio. Et si c'est la sécurité qui s'affiche en première priorité (davantage de policiers municipaux, des contrôles fiscaux pour "les caïds qui affichent des signes extérieurs de richesse", demande d'expulsion des clandestins et des étrangers...), c'est bel et bien le... tourisme que l'équipe frontiste a décidé de mettre en avant lors de ces élections.
"Nous voulons enrichir la ville et non l'appauvrir. Pour y parvenir, soit on prend l'argent dans les poches des Carcassonnais, soit on le prend ailleurs", explique Robert Morio. "Développer l'industrie, ce n'est pas possible. L'agriculture, c'est le passé. C'est donc le tourisme qui sera notre défi de demain", poursuit le leader frontiste local, qui propose pour cela la création d'un musée sur l'histoire de Carcassonne, d'un festival de BD "historique ou fantastique", d'une "fête de l'eau autour de l'Aude et du Canal", ou encore un jumelage avec une ville de Pologne.
Une télé locale "Enrichir la ville, c'est aussi augmenter la population, et pour y arriver, il faut baisser les impôts, favoriser l'accès à la propriété pour les personnes les plus démunies, et améliorer la sécurité de tous", ajoute M. Morio, qui en déduit : "Plus nous serons nombreux, moins chacun paiera d'impôts".
Quelques autres propositions viennent émailler ce programme, comme, en particulier, la création d'une télévision locale "bénéficiant d'une réelle liberté d'information" . Diffusée dans un premier temps sur Internet, elle sera chargée notamment de retransmettre les conseils municipaux et les conseils d'agglomération.

article de L'indépendant du mercredi 26 Août 2009 édition Carcassonne.

Commenter cet article

sabadie gaetan 02/09/2009 21:11

Ce jour 2 septembre, des voleurs du quartier le viguier ont tenté de voler une moto garée chez un particulier, mon fils. Ils ont enfoncé le garage et ont penetrés dans le logement. Ils etaient en scooters, et la police prevenue a tentés de les attraper, mais des groupes de jeunes du viguier se sont interposés et les flics ont du partir sur ordre de la hierarchie. Bravo l'UMP ! Maintenant pour proteger mes biens, je tire vue que la securité n'est plus assurée dans notre pays.