Municipales partielles de Carcassonne : 200 personnes à la réunion publique de Marine Le Pen et Robert Morio

Publié le par robert MORIO

341_E111MAR[1]Très grosse réussite que cette réunion publique présidée par Marine LE PEN, la vice-présidente du Front National. Près de 200 Carcassonnaises et Carcassonnais se sont déplacés au foyer de Montredon pour venir rencontrer la conseillère municipale d’opposition d’Hénin-Beaumont, qui venait apporter un soutien aux candidats FN de la liste « Une Force Nouvelle pour Carcassonne ».

Robert MORIO, tête de liste à l’élection municipale partielle des 6 et 13 septembre, a pris la parole pour rappeler l’origine de ces engagements au côté de Jean-Marie LE PEN à 19 ans. « Enfant lorsque j’allais au marché sur la place Carnot, j’entendais parler avec des accents chantant et rocailleux notre patois occitan. Depuis plus de vingt ans on ne parle plus que l’arabe sur le marché de Carcassonne. J’ai bien senti que nous avions perdu une grosse partie de notre identité. »

Après avoir fustigé les autres listes et dénoncé la confusion qui règne en leur sein, « puisque l’on retrouve les cadres Modem sur la liste UMP, les cadres UMP ayant refusé de participer à la liste UMP ; D’ancien UMP sur la liste Modem, d’ancien UMP sur la liste PS. »

MontredonRobert MORIO a lancé un message aux habitants du hameau de Montredon et aux Carcassonnais. « Vous êtes abandonné par les autorités politiques face à la délinquance et l’impunité qui touchent les auteurs, abandonné face à une immigration toujours plus importante et revendicatrice, abandonnée dans la spirale de l’imposition, mais gardez espoir le Front National sera toujours là à vos côtés pour vous défendre. »

Ensuite, Marine LE PEN a ravi tous les participants dans un discours très lucide sur la situation catastrophique que connaît notre pays sous le règne de Nicolas 1er et de ses amis du grand capital.

Proposant des solutions de bons sens et jamais utilisées, il faut redonner du pouvoir d’achat aux français et non pas donner de l’argent aux banques, il faut construire des places de prisons pour punir tous les délinquants et criminels, arrêter totalement l’immigration. Le bon sens passe par un vote FN.

Commenter cet article